12.12.2019, 19:30

Une maison déconnectée faite de paille et de bois

Premium
chargement
Pour récupérer le plus de chaleur possible, le bâtiment comprend de larges fenêtres du côté sud.

Climat Près d’Estavayer-le-Lac, l’ingénieur Marc Muller habite une maison entièrement autonome, pas connectée aux réseaux d’eau et d’électricité, qu’il a lui-même conçue et en bonne partie construite. Petit tour du propriétaire.

Le jour où Marc Muller nous accueille chez lui, le soleil est entièrement caché derrière d’épais nuages gris. Pourtant, les panneaux solaires disposés sur le toit de sa demeure de Châtillon, près d’Estavayer-le-Lac, produisent suffisamment d’électricité pour alimenter le bâtiment: «Le brouillard disperse la lumière, mais l’énergie arrive quand même. Et les systèmes photovoltaïques modernes parviennent très bien à la capter», explique l’ingénieur.

Panneaux solaires et toilettes compostables

C’est le troisième hiver que le Vaudois passe dans cette maison...

À lire aussi...

HABITATLotissement «vert» à ChambrelienLotissement «vert» à Chambrelien

ClimatNeuchâtel: mieux rénover sa maison avec l'aide de l'EtatNeuchâtel: mieux rénover sa maison avec l'aide de l'Etat

ClimatLe solaire peine à rayonner dans le canton de NeuchâtelLe solaire peine à rayonner dans le canton de Neuchâtel

EcologieHabitat: visite d'une maison solaire qui favorise le développement durable en milieu urbainHabitat: visite d'une maison solaire qui favorise le développement durable en milieu urbain

ThématiquesEn 2020, «ArcInfo» renouvelle son engagementEn 2020, «ArcInfo» renouvelle son engagement

Top